Martijn Dendievel.

Chef d'orchestre, celliste.

bannercv

Biographie.

Martijn Dendievel (né le 27 décembre 1995) s'intéresse à la musique dès son plus jeune âge. Il s’oriente très rapidement vers la direction d’orchestre tout en restant un musicien aux multiples facettes. Récemment, en septembre 2019, il remporte le premier prix et prix du public au concours Louis Spohr à Kassel et en décembre 2018, il a également gagné le concours de direction d’orchestre du MDR-Sinfonieorchester. Le Hochschule für Musik Franz Liszt Weimar a décerné à Martijn Dendievel le prix Franz Liszt et le prix du DAAD. Actuellement il est chef assistant au Symfonieorkest Vlaanderen et il débutera la saison 2019/20 au Belgian National Orchestra, au Hofer Symphoniker et au philharmonie zuidnederland.

A l'âge de trois ans, sa mère lui donne ses premières leçons de violon. Quatre années plus tard, il se tourne vers le violoncelle et entre en septembre 2003 au Conservatoire municipal de Bruges (SCB) dans la classe de Jan Van Kelst. La même année, il commence la flûte à bec suivie plus tard du clavecin et des percussions. C'est aux timbales que Martijn Dendievel vit ses premières expériences en orchestre symphonique, dans l'Orchestre des Jeunesses Musicales de Flandre (JeMOO) ainsi que dans l'orchestre symphonique « Artis Dulcedo » à Bruges. Durant les étés 2007, 2008 et 2009, il participe en tant que violoncelliste aux productions d'opéra au théâtre musical "Transparent" à Anvers où il eut l'occasion de jouer dans trois opéras baroques. En outre, il jouait dans le Young Philharmonic Orchestra Jerusalem/Weimar et sous des chefs tels que Marek Janowski, Dirk Vermeulen ou Lukas Vis.

En musique de chambre, Martijn Dendievel a joué de 2011-2019 dans le Trio Telepatico, avec qui il remporte plusieurs concours et enregistre un CD dans les “Galaxy Studios” à Mol (Belgique). Il a suivi les masterclasses de musique de chambre de Václav Remes & Josef Kluson (Prazak Quartet), David Waterman (Endellion Quartet) et Charles Sewart (Chilingirian Quartet).

A onze ans, Martijn Dendievel dirige tout d'abord un petit orchestre à cordes à Lauwe. Comme préparation de ses études de direction d’orchestre, il est admis exceptionnellement au Conservatoire Royal de Bruxelles à l’âge de quatorze ans pour un Bachelor en Écriture qu’il finit avec distinction en 2014. Au Conservatoire, il étudie la direction d’orchestre avec Patrick Davin ainsi que le violoncelle et les techniques d’enregistrement. Dans la même année, Martijn Dendievel s’installe à Weimar (Allemagne) pour poursuivre ses études de direction d’orchestre dans la classe de Nicolas Pasquet et d’Ekhart Wycik au renommé « Weimarer Dirigentenschmiede ».  Il a participé entre autres aux masterclasses de Bernard Haitink, de Christian Thielemann, d’Edo de Waart et de Clark Rundell.

Martijn Dendievel s’intéresse aux musiques nouvelles. Il entame alors la création « La  Forêt » composé par Baudouin de Jaer, un opéra de chambre que Martijn Dendievel a dirigé en 2014 au Théâtre de la Balsamine à Bruxelles. Cette collaboration se poursuit  à BOZAR en 2016 lorsqu’il dirige la création mondiale « Cities – Springs of Diversities » pour 18 chœurs de Baudouin de Jaer. Au Hochschule für Musik Franz Liszt Weimar, il dirige de nombreuses créations. Il est invité par l’orchestre philharmonique de Gotha-Eisenach et l’ensemble I SOLISTI pour diriger des workshops pour jeunes compositeurs. Martijn Dendievel est également en charge du « Young Composers Academy » au Symfonieorkest Vlaanderen.

En 2016 il organise le « Festival for Minimal Music Weimar – Alles gute zum Geburtstag, Steve Reich ! », autour du 80ième anniversaire du compositeur américain. Les salles furent pleines lors des 5 concerts qui reçurent un retour très positif, non seulement dans la ville, mais aussi dans la presse régionale. Dans le festival nous avons donné la toute première thuringienne de « Music for 18 Musicians », un projet autour des œuvres « Different Trains » et « WTC 9/11 » avec de nouvelles visualisations réalisées par Lucian Patermann (Bauhaus Universtität). Ce dernier sera repris en mars 2020 au Konzerthaus Berlin.

Martijn Dendievel a déjà dirigé l’Antwerp Symphony Orchestra, le Symfonieorkest Vlaanderen, le Thüringer Philharmonie Gotha-Eisenach, la Jenaer Philharmonie, la Staatskapelle Weimar, le Brussels Sinfonietta, le Festival Strings Luzern, le Leipzig Symphony Orchestra, le Karlovy Vary Symphony Orchestra, le North Czech Orchestra Teplice, l’Ensemble Besides, l’Ensemble I SOLISTI et le Belgian National Orchestra.  

Dans ses loisirs il fait du karate et participe au projet OpenStreetMap. Il parle néerlandais, français, anglais, allemand, italien et suédois, et est le responsable pour l’accueil des étudiants étrangers au Hochschule für Musik Franz Liszt Weimar.

 

© Martijn Dendievel, 2019