Martijn Dendievel.

Chef d'orchestre, celliste.

bannercv

Biographie.

Martijn Dendievel (né le 27 décembre 1995) s'intéresse à la musique dès son enfance. Il est aujourd’hui un musicien aux multiples facettes. A l'âge de trois ans, sa mère, Kristien Devolder, elle-même musicienne professionnelle,  lui donne ses premières leçons de violon. 

A 7 ans, il se tourne vers le violoncelle et entre en septembre 2003 au Conservatoire municipal de Bruges (SCB) dans la classe de Jan Van Kelst. La même année, il commence la flûte à bec suivie plus tard du clavecin et des percussions, avec une prédilection pour les timbales. En 2013, il termine ses études à Bruges et obtient les diplômes de violoncelle, percussions et musique de chambre avec la plus grande distinction. Il reçoit des mots d’encouragement du jury pour la première belge de “Unchosen Path” pour timbales et synthétiser de Bradley Stirtz.

C'est aux timbales que Martijn Dendievel vit ses premières expériences en orchestre symphonique. Après avoir gagné les auditions pour timbaliste en 2006, il commence dans l'Orchestre des Jeunesses Musicales de Flandre (JeMOO) et l'orchestre symphonique « Artis Dulcedo » à Bruges.  

Durant les étés 2007, 2008 et 2009, il participe en tant que violoncelliste aux productions d'opéra au théâtre musical "Transparent" à Anvers où il a eu l'occasion de jouer "Samson" (G.F. Händel), "Platée" (J-Ph. Rameau) et "Solitude" (un opéra contemporain basé sur la musique de H. Purcell).

Martijn Dendievel est également très actif en musique de chambre. Depuis 2011 il joue dans le “Trio Telepatico”. Ensemble ils ont gagné plusieures concours et ils ont régulièrement donné des concerts en Belgique et aux Pays-Bas. Durant l’été de 2014, ils ont enregistré un CD dans les “Galaxy Studios” à Mol (Belgique). Martijn Dendievel joue dans le quatuor à cordes allemand “FENIMASQuartett” et dans l’orchestre de chambre “Prima La Musica” dans lequel Dirk Vermeulen l’a invité à jouer.

Martijn Dendievel a suivi des masterclasses en musique de chambre avec Václav Remes & Josef Kluson (Prazak Quartet), David Waterman (Endellion Quartet) et Charles Sewart (Chilingirian Quartet).

A 11 ans, Martijn Dendievel commence à diriger, tout d'abord un petit orchestre à cordes à Lauwe. En 2009, il reçoit ses premiers cours de direction avec Laszlo Marosi (HU) et Guy Woolfenden (UK) lors d'une masterclass en Angleterre. Comme préparation pour ses études de direction d’orchestre, il est admis exceptionnellement au Conservatoire Royal de Bruxelles à l’âge de 14 pour un Bachelor en Écriture qu’il finit en 2014 avec distinction. Au Conservatoire, il étudie aussi la direction d’orchestre avec Patrick Davin, le violoncelle chez Jeroen Reuling et fait le cours d’ Acoustique/Techniques d’enregistrement chez Dr. Kasia Glowicka.

Dans le cadre d’une année d’échange ERASMUS, Martijn Dendievel s’installe à Weimar (Allemagne) pour poursuivre ses études de direction d’orchestre dans la classe de Nicolas Pasquet au renommé « Weimarer Dirigentenschmiede ». Il continue sa carrière au violoncelle, et a joué en tant que celliste principal sous la direction des chefs d’orchestre tels que Marek Janowski, Michael Sanderling, Nicolas Pasquet et autres. A Weimar il a créé également le « Festival for Minimal Music Weimar – Alles gute zum Geburtstag, Steve Reich ! », autour du 80ième anniversaire du compositeur américain. Lors de 5 concerts tous les tickets furent vendus et les salles pleines. Ces concerts ont reçus un retour très positif, non seulement dans la ville, mais aussi dans la presse régionale. Dans le festival nous avons eu la première thuringienne de « Music for 18 Musicians » et un projet autour des œuvres « Different Trains » et « WTC 9/11 » avec de nouvelles visualisations réalisées par Lucian Patermann (Bauhaus Universtität).

En tant que chef d’orchestre, Martijn Dendievel a participé aux masterclasses avec des chefs renommés comme Bernard Haitink, Christian Thielemann, Edo de Waart, Daniel Klajner et Gunther Kahlert. 

De janvier 2010 à juin 2011, Martijn Dendievel est chef de la fanfare Royale Sainte-Cécile de Koolskamp. En 2014 il prend en charge la direction musicale de la création mondiale de l’opéra de chambre « La Forêt », composé par Baudouin de Jaer, au théâtre de la Balsamine à Bruxelles. Dans la presse régionale et nationale, cette production en donne des réactions positives. Une autre collaboration a eu lieu avec de Jaer lors du week-end « Singing Brussels » et c’est dans tel cadre que Martijn Dendievel a fait son début à BOZAR Bruxelles : dans une composition de 50 minutes, 18 chorales de Bruxelles étaient réunis autour de « VOCES8 », dont Martijn Dendievel était le chef de chœur. 

En ce moment il est chef invité de l’orchestre académique de Halle, où il fera la création allemande du Concerto pour Violon de Philippe Gaubert en janvier 2017 avec Nikita Geller.  

Il a également dirigé l’orchestre philharmonique de Flandres (deFilharmonie), l’orchestre symphonique de Flandres (Symfonieorkest van Vlaanderen), les orchestres philharmonique de Jena et Gotha, le Staatskapelle Weimar, le Brussels Sinfonietta, le Festival Strings Luzern, Karlovy Vary Symphony Orchestra, North Czech Orchestra Teplice et le « Intimate Opera Chamber Orchestra » (États-Unis).

Dans ses loisirs il fait du karate et participe au projet OpenStreetMap. Il parle néerlandais, français, anglais, allemand, italien et suédois, et est le responsable pour les étudiants étrangers au Hochschule für Musik Franz Liszt Weimar.

© Martijn Dendievel, 2018